sommaire

L’Eglise monte au créneau



S’il est vrai que l’Eglise n’entre pas dans les questions immédiatement politiciennes ou partisanes, il n’en reste pas moins qu’elle a bel et bien son mot à dire sur la Politique et la vie de la cité. Comment s’en désintéresserait-elle puisque la terre est l’antichambre et l’escabeau du Ciel, et que tout ici bas, doit soutenir et favoriser notre conquête de la vie éternelle ? Quel plus grand obstacle au salut que des lois pernicieuses qui sont autant de structures de péché, et quel plus grand secours temporel qu’un ordre qui respecte et soutient la loi morale naturelle ?

L’engagement de l’Eglise est d’autant plus urgent que la « culture de mort » est partout de plus en plus présente. Aussi ne peut-on que se réjouir de voir de plus en plus de nos chefs spirituels, les évêques, monter au créneau et secouer, à la suite du Pape, le conformisme ambiant du politiquement et du moralement correct.

Quatre évêques français ont apporté leur soutien officiel à la Marche pour la Vie organisée le 20 janvier dernier à Paris par le collectif « Trente ans, ça suffit ! » (Mgr Guy Bagnard, évêque de Belley-Ars ; Mgr Raymond Centène, évêque de Vannes ; Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon ; Mgr Jean-Pierre Cattenoz, archevêque d'Avignon). Le rassemblement, très familial, a frappé les medias par sa jeunesse. En 1975, lors des débats parlementaires sur la loi Veil, l’Eglise de France avait paru bien timide et peu mobilisée. Cet état d’esprit est un train de changer, et cette mobilisation nouvelle des énergies, avec des évêques courageux à notre tête, est un grand signe d’espérance pour l’avenir de la France.


Abbé Vincent RIBETON
Supérieur du district de France


Retraite de Saint Ignace fssp.retraites.free.fr