sommaire

En direct de Rome!



Le 25 novembre, Mgr Guido Marini était interrogé par L’Osservatore romano à propos de la cérémonie liturgique dans la basilique vaticane pour la création des 23 nouveaux cardinaux, le 24 novembre. Voici ses réponses :

OR : Le premier élément liturgique qui frappe est l’emplacement de la croix au centre de l’assemblée.

GM : Le crucifix au pied de l’autel de la Confession de saint Pierre, tourné vers les fidèles, est l’expression du désir que tous soient orientés vers Lui. Il est le signe de la continuité entre le passé et le présent, dans une tradition liturgique qui regarde vers l’avenir.

OR : Quels ornements ont été utilisés par Benoît XVI ?

GM : Cette continuité entre passé, présent et futur est visible également dans les ornements. La chape est en soie dorée avec une étole rapportée, appartenant à un ornement plus ancien (sans doute du XVème siècle), ornée d’images de la vie de saints, dont saint Pierre et saint Paul. La mitre est celle de Pie IX. Le fait que le pape revête la chape, ce qui ne se faisait plus ces derniers temps, montre que le consistoire se déroule dans un cadre liturgique.

OR : La procession d’entrée était particulièrement impressionnante. A la différence des derniers consistoires, le pape était précédé des cardinaux.

GM : Le consistoire a été placé à l’intérieur de la liturgie de la parole. C’est pourquoi la procession d’entrée avec le pape, précédé par les cardinaux, manifeste le caractère liturgique déjà mis en évidence par les ornements.

OR : Qui a assisté le pape durant le rite ?

GM : Ce sont deux diacres assistants, J.M.R. Fuentes et B. Saiano, dans le respect de la tradition.

OR : En ce qui concerne la chaire utilisée ?

GM : Il s’agit de la chaire de Léon XIII, déjà utilisée par le pape, mais pas lors de célébrations liturgiques. C’est donc la première fois, dans les temps actuels, qu’elle est utilisée comme chaire du souverain pontife.


Retraite de Saint Ignace fssp.retraites.free.fr