Bulletin n°2 - Mars 2003

Vous pouvez recevoir gratuitement (ou contre un don !) le bulletin complet, en nous communiquant votre adresse postale.

 

 

Où que nous soyons, nous pouvons et devons aspirer à la vie parfaite.
St François de Sales

 

Mot de l'abbé François Pozzetto, directeur de l'Oeuvre des Retraites

    Ce 22 février, en la Chaire de Saint Pierre


 Chers amis, anciens retraitants,                                    

     Je termine une excellente retraite dans une des nouvelles maisons trouvées en région parisienne avec 14 retraitantes ; cette Maison convient parfaitement à nos types de retraite : très bon accueil, calme, belle chapelle, 35 chambres, très près de Paris. Deo gratias.

    La future Maison « Padre Pio » aux portes de Lyon est en pleins travaux ; ce sera long car nous voulons un bel instrument de travail et les religieuses qui la mettent à notre disposition sont très généreuses ; patience mais dans un an les retraites pourront s’y prêcher ; je vous en reparlerai. Deo gratias.

    Jamais, nous n’avons eu autant d’inscrits à chaque retraite. Deo gratias ! Mais il reste des places pour toutes les prochaines, en avril, juillet et août.

    Nous envisageons dès l’automne des retraites d’adolescents (trois jours avec Saint Ignace) en région parisienne et lyonnaise et des retraites de Saint Ignace à Nantes.

    Avec le Carême qui s’ouvre, je vous encourage à reprendre les résolutions de votre dernière retraite, la première étant de ne pas tarder à revenir en retraite. Le Carême, favorable à la prière et à la pénitence, doit nous trouver fervents et vigilants afin de travailler à notre sanctification d’abord et ensuite à l’extension du Règne de Jésus par Marie.

    Une question : avez-vous lu la très remarquable « lettre apostolique » de Notre Saint Père le Pape du 16 octobre dernier sur le Rosaire ? Sinon, faites-le vite et renouvelez votre piété mariale.

    Devant les risques de guerre et devant les attaques incessantes contres vos familles, un remède : le Rosaire.

    Alors, chers retraitants, à très bientôt, pour une prochaine retraite.

    Vos prédicateurs prient pour vous ; chaque premier vendredi du mois j’offrirai une messe pour vous et vos familles sauf en août où ce sera le premier samedi. Veuillez prier pour nous.

    Que Dieu vous bénisse, par Marie-Immaculée.

Abbé François Pozzetto

Directeur de l’œuvre des Retraites

 

 

 

Bienheureuse et salutaire solitude ! C’est là que les âmes mûrissent, que les exigences s’orientent, que les convictions s’enracinent, que les cœurs s’enflamment pour l’apostolat ; c’est là que germent, croissent et s’épanouissent dans le silence et dans l’ombre, à l’insu du monde, de belles et généreuses vocations ; c’est là que se retrempent, de temps à autre, les volontés chrétiennes fatiguées ou relâchées au contact des soucis temporels ou des réalités dissolvantes de la vie.

Mgr Julien

 

 

Toute la perfection pour procurer la gloire de Dieu repose sur le fait d'être instrument de l'Immaculée, d'être sa chose, sa propriété. Notre vie intérieure doit être telle que nous soyons instrument dans les mains de l'Immaculée, pour lui permettre de nous conduire en tout. En vérité, nous sommes très faibles et, très souvent, nous ressentons cette faiblesse, mais le seul moyen de nous en sortir, c'est notre consécration à l'Immaculée.

St Maximilien Kolbe

 

 

Dans nos communautés de Missionnaires de la Charité, nous faisons, depuis le début, les Exercices spirituels de St-Ignace, qui sont très beaux et très fructueux. Je les conseille à tous, ils ne sont pas réservés aux religieux. Ils sont d’autant meilleurs que le prêtre qui les donne reste très fidèle, avec beaucoup de soin, à la méthode que St-Ignace nous a donnée lui-même.

Mère Teresa de Calcutta

 

 

L’appel à la sainteté ne peut être entendu et suivi que dans le silence de l’adoration devant la transcendance infinie de Dieu. Nous devons confesser que nous avons tous besoin de ce silence chargé de présence adorée. (…) Tous, croyants et incroyants, ont besoin d’apprendre la valeur du silence qui permet à l’Autre (Dieu) de parler, quand et comme Il le voudra et qui nous permet à nous de comprendre cette parole.
Dans la pratique cela suppose une grande fidélité à la prière liturgique et personnelle, aux temps consacrés à l’oraison mentale et à la contemplation, à l’adoration eucharistique, aux retraites mensuelles et aux exercices spirituels.

Jean-Paul II

Exhortation apostolique sur la vie consacrée, 25 mars 1996