VIE et OEUVRE du Père VALLET

C'est un ouvrage fort utile qu'a publié, en 1995, le RP Marziac, grand prédicateur des Exercices Spirituels de St Ignace depuis un demi-siècle : en un seul volume de 360 pages, il présente 7 documents - de longueur inégale - concernant "Un grand convertisseur du 20e siècle : le Père François de Paule VALLET".

Ceux qui connaissent les Exercices Spirituels savent que le Père VALLET est l'initiateur d'une méthode remarquable qui en "Cinq Jours" de retraite fermée résume, avec une rare audace et une perspicacité judicieuse, la substance même de la méthode ignatien­ne développée normalement en trente jours.

Les documents proposés à notre lecture révèlent la personnalité et l'oeuvre du Père VALLET. Né en 1883 à Barcelone, au terme d'études supérieures pour devenir ingénieur, il entre, en 1907, chez les Jésuites quelques semaines après avoir suivi les Exercices Spirituels à MANRESE, lieu mythique et privilégié qui connut la conversion ardente de St Ignace et où celui-ci reçut ses "Exercices Spirituels comme de la main même de la Mère de Dieu". Ordonné prêtre en 1920 (à 37 ans), le Père Vallet est nommé directeur de la maison des Exercices Spirituels de Manrèse. C'est alors qu'il met au point sa méthode : prêcher les Exercices, en moins d'une semaine, à des hommes qui devront être ensuite dans leur Paroisse respective, des baptisés conquérants et compétents au service de toutes les oeuvres catholiques pour la restauration chrétienne de la cité par la mise en oeuvre du "Règne social de N.S.J.C.". La méthode est au point, un succès immense vient confirmer la force de l'intuition initiale : de 1923 à 1927, plus de 12000 catalans vont suivre avec enthousiasme les Exercices prêchés par le Père Vallet et devenir les missionnaires de cette extraordinaire épopée de reconquête spirituelle.

Pour assurer l'extension et la pérennité de cette oeuvre - comme aussi pour couper court à des critiques malveillantes contre sa méthode et sa personne...- le Père Vallet est conduit à quitter la Compagnie de Jésus en 1928. Après quelques mois d'implantation à Barcelone, il part pour l'Uruguay en Juin 1929 où il restera jusqu'en Mars 1932, prêchant 57 retraites à plus de 1300 hommes. De retour en Europe, il passe trois mois à Barcelone, puis se rend à l'abbaye de St Michel de Cuxa où, pendant deux mois, il va mûrir la fondation des "Coopérateurs Paroissiaux du Christ-Roi" (= CPCR ). En Août 1933, à l'Abbaye d'Aiguebelle, il rencontre Mgr Pic, évêque de Valence, qui l'accueille avec enthousiasme dans son diocèse. Le 19 Mars 1934, le Père Vallet, avec ses deux premiers compagnons, s'établit à Chabeuil (entre Valence et Romans) dans une propriété que l’évêque venait d’acquérir et qui s’appellera désormais « Nazareth ». Malgré des débuts difficiles en France, de Juin 1934 à Décembre 1938, plus de 3000 retraitants français vont connaître et vivre les "Cinq Jours" d'Exercices Spirituels de St Ignace selon la méthode du Père Vallet. Quel est donc le "trait de génie" du Père Vallet ? Il s'en explique lui-même :

"Les hommes ont perdu leur âme chrétienne : Un par un, nous la leur rendrons. Les hommes ont perdu la noble fierté d'être catholique, un par un nous la leur rendrons ! Les hommes ont perdu les sentiers du salut : un par un, nous les ramènerons, un par un, nous peuplerons le monde de la présence du Christ ! Un par un, nous peuplerons les Eglises, un par un, nous ressusciterons les Paroisses ! Un par un, nous collaborerons au "royal sacerdoce", un par un, nous ferons aimer le prêtre, le Prêtre que Jésus aima et qu'il aimera toujours d'un amour de prédilection ! Un par un, nous ferons aimer le Christ, notre Christ d'amour, de liberté, de fraternité, de rédemption et de résurrection !... Alors se lèvera l'aube blanche et triomphale d'un renouveau chrétien… Vive le Christ-Roi ! ("Marchons", Fév. 1937)

Pour justifier son intuition, le Père Vallet aimait souvent à citer la réflexion de St Pie X : "Le plus urgent (à réaliser pour le bien de l'Eglise) est de grouper autour de chaque Curé un certain nombre d'hommes vraiment chrétiens. Avec cela, nous aurons tour le reste."

Le Père Vallet doit revenir en Espagne en 1945 pour reprendre en main l'oeuvre des Exercices paroissiaux qui risquait (déjà) d'être gravement compromises par des querelles et contradictions internes et externes qui tentaient de la diviser. Il mourra "sur la brèche" à Madrid le 13 Août 1947, terrassé par une terrible crise d'angine de poitrine. A 63 ans, cette "âme de feu", "incomparable serviteur de Dieu et des âmes", contemplait enfin ce Jésus qu'il avait tant aimé.

Les documents regroupés par le Père Marziac permettent de mieux comprendre la méthode du Père Vallet (spécialement les pages 149 à 163). L'un de ces documents vient d'être fort heureusement "tiré à part" sous la forme d'une petite brochure de 75 pages sous le titre significatif "L'Apôtre du Règne, François de Paule Vallet". C'est un résumé saisissant de la vie et de l'oeuvre du Père Vallet.

Pour vous aider, chers Retraitants, à "PERSEVERER, REVENIR et RECRUTER", nous ne saurions trop vous inviter à lire et étudier ces ouvrages, ainsi que la vie complète du Père Vallet, écrite en 1996 par le Père Philippe BARBIER (C.P.C.R) : "Le Père Vallet en mission avec les Exercices Spirituels de St Ignace" (Editions St Paul). En revenant souvent vivre les "Cinq Jours", non seulement vous bénéficierez de la grâce du Père Vallet, mais vous enracinerez davantage en vous la volonté apostolique de la Nouvelle Evangélisation au service du Christ-Roi.  

Frère Martin, prédicateur des "Cinq Jours"