Mois de juin, mois du Sacré-Coeur (2)

 


"La dévotion au Coeur de Jésus est la synthèse de toute la religion catholique", affirmait le Pape Pie XII. Tout nous vient du Coeur de Jésus : l'Eglise, le Pardon, l'Eucharistie et la Vierge Marie.


Jésus, debout dans le Temple, s'écria : "Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi et qu'il boive, celui qui croit en moi", selon le mot de l'Ecriture : "De son sein couleront des fleuves d'eau vive". (Jn 7, 37-39)

Le Coeur de Jésus a été ouvert sur la croix par la lance du soldat et depuis ce temps, il en sort des fleuves d'amour, de tendresse et de miséricorde. Jésus, en montrant son Coeur à sainte Marguerite-Marie, a fait des promesses à ceux qui auront une dévotion envers son Coeur, c'est-à-dire à "ceux qui regarderont vers Celui qu'ils ont transpercé". Retenons celle-ci : "Les âmes tièdes deviendront ferventes et les ferventes progresseront rapidement dans la sainteté".

"Par son sacrifice unique, il a mené pour toujours à leur perfection ceux qui reçoivent de lui la sainteté". (Hb 10, 14)

Le Coeur de Jésus est fournaise ardente, et Il nous invite à nous en approcher pour être remplis de son Amour.

Le Pape Jean XXIII, dans son "Journal de l'Ame", livre le secret de la fécondité de sa vie : "Aujourd'hui, tout ce qui concerne le Sacré-Coeur de Jésus m'est devenu familier et très cher ; ma vie semble destinée à se dépenser sous la lumière qui émane du tabernacle et c'est au Coeur de Jésus que je dois recourir pour trouver la solution de tous mes troubles. J'ai la conviction que je serais prêt à verser mon sang pour la cause du Sacré-Coeur. Je veux que la dévotion au Sacré-Coeur, enracinée dans le sacrement d'Amour, soit la mesure de tout mon progrès spirituel".



N'oublions pas pour autant la dévotion au Coeur immaculé de Marie, puisqu'il est si parfaitement uni au Coeur de Jésus.

Retenons à ce sujet l'enseignement donné par :

Saint Louis Grignion de Montfort: "Marie est le chemin le plus court pour aller à Jésus".

Saint Maximilien Kolbe : "Si l'Immaculée n'était pas la Médiatrice de toutes grâces, il n'y aurait aucune raison de conquérir le monde entier et chaque âme en particulier au COEUR SACRÉ DE JÉSUS par l'IMMACULÉE, car les âmes pourraient alors gagner le paradis autrement". 

Pie XII - R.M. 8/12/1953 : "N'oublions pas que Marie est notre véritable Mère, parce que par elle, nous avons reçu la vie divine. Elle nous a donné Jésus et avec Jésus la source même de la Grâce. MARIE EST MÉDIATRICE ET DISTRIBUTRICE DES GRÂCES". 

Pie XII - Alloc. 17/7/1954 : "L'immense pouvoir d'intercession que lui confère auprès de Jésus son titre de Mère, elle le consacre tout entier à sauver ceux que jésus lui désigne du haut du ciel, en lui disant encore: FEMME, VOICI TES ENFANTS".