Dieu sait

Cardinal J.-H. Newman

 

Dieu vous considère individuellement, qui que vous soyez.
Il vous appelle par votre nom.
Il vous voit et vous comprend de même qu'il vous a fait.
Il sait ce qu'il y a en vous, tous vos propres sentiments particuliers et toutes vos pensées, vos dispositions et vos penchants, votre force et votre faiblesse.
Il vous voit au jour de votre joie et au jour de votre tristesse.
Il sympathise à vos espérances et à vos tentations.
Il s'intéresse lui-même à toutes vos inquiétudes et à tous vos souvenirs, à toutes les élévations et les dépressions de votre esprit.
Il a compté même les cheveux de votre tête et les coudées de votre taille !
Il vous entoure de compassion et vous porte dans ses bras.
Il vous relève et vous repose à terre.
Il entend votre voix, le battement de votre cœur et votre respiration même.
Vous ne vous aimez pas davantage, vous, qu'il ne vous aime lui.
Vous ne pouvez pas avoir plus d'horreur de la douleur qu'il n'en a lui-même à vous la voir subir.
Charge-t-il de son poids vos épaules ?
C'est comme si vous les en chargiez vous-même, si vous êtes sage, pour en ressentir ensuite un plus grand bien.
Vous n'êtes pas seulement sa créature bien qu'il ait soin des moindres passereaux eux-mêmes. Vous êtes un homme racheté et sanctifié, son fils adoptif, favorisé de cette portion de gloire et de bénédiction qui découle éternellement de lui sur son Fils unique.
Vous êtes choisi pour être sien.
Vous êtes un de ceux pour qui le Christ a offert sa dernière prière, scellant celle-ci de son sang précieux.