Communier

Ste Angèle de Foligno

 

O mon Dieu ! si l'homme regarde la bouchée de pain qu'il va manger, comment fait-il pour ne pas considérer, dans le plus profond recueillement de son âme et de son corps, cet Éternel, cet Infini qui va devenir pour lui, suivant ses dispositions intimes, ou la mort ou la vie ? 

 

Oh ! Approchez donc d'un tel Bien et d'une telle table avec un grand tremblement resplendissant d'amour !

 

Allez dans votre blancheur, allez dans votre splendeur ; car vous allez au Dieu de toute beauté, au Dieu de gloire qui est la sainteté par excellence, le bonheur, la béatitude et l'altitude, la noblesse, l'éternelle joie de l'amour sans mensonge. 

 

Allez donner et recevoir l'hospitalité trois fois sainte. Allez, dans la blancheur de votre pureté pour y être purifié.

Allez dans la force de votre vie pour y être vivifié. 

 

Portez à l'autel l'intimité de l'union divine pour recevoir l'unité plus intime, pour être incorporés à Celui qui vous attend. 

 

O Dieu incréé et doucement incarné, l'homme a mangé Votre Chair, il a bu Votre Sang : qu'Il ne fasse plus qu'un avec vous dans les siècles des siècles. Amen !