Notre Dame de Fatima

 

Quelques textes du message :

« Si l'on écoute mes demandes, la Russie se convertira et il y aura la Paix. Sinon, elle répandra ses erreurs dans le monde, provoquant des guerres et des persécutions contre l'Église. Beaucoup de bons seront martyrisés, le Saint-Père aura beaucoup à souffrir, plusieurs nations seront anéanties... Au Portugal, se conservera toujours le dogme de la Foi... Mais, finalement, mon Coeur immaculé triomphera. »

La Sainte Vierge à Fatima le 13 juillet 1917:

« Priez, priez beaucoup et faites des sacrifices pour les pécheurs, car beaucoup d'âmes vont en enfer parce qu'il n'y a personne pour se sacrifier et prier pour elles. » (le 19 août 1917).

« Je suis Notre-Dame du Rosaire. Continuez à dire le chapelet chaque jour ; il faut que les hommes se corrigent, qu'ils demandent pardon de leurs péchés, qu'ils n'offensent plus Dieu, Notre-Seigneur, qui est déjà tant offensé » (13 octobre 1917).

En 1916, pour préparer à leur mission les futurs messagers de la Sainte Vierge, Lucie, Jacinthe et François, Dieu leur envoya un ange, l'ange de la Paix, qui leur enseigna les prières suivantes :

Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime. Je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas, et qui ne vous aiment pas.

Priez ainsi. Les Coeurs de Jésus et de Marie sont attentifs à la voix de vos supplications.

Très Sainte Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit, je vous adore profondément, et je vous offre les très précieux Corps, Sang, Âme et Divinité de Jésus-Christ, présents dans tous les tabernacles du monde, en réparation des outrages, sacrilèges et indifférences par lesquels il est lui-même offensé. Par les mérites infinis de son Très Saint Coeur et du Coeur Immaculé de Marie, je vous demande la conversion des pauvres pécheurs.

Prières enseignées par Notre-Dame en 1917 :

Sacrifiez-vous pour les pécheurs et dites souvent, spécialement chaque fois que vous ferez un sacrifice :

- Jésus, c'est par amour pour vous, pour la conversion des pécheurs, et en réparation des péchés commis contre le Cœur Immaculé de Marie. 

Quand vous réciterez le chapelet, dites après chaque mystère :

- Mon Jésus, pardonnez-nous, Préservez-nous du feu de l'enfer, conduisez au Ciel toutes les âmes, et secourez spécialement celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde. 

(Ces deux prières furent révélées en même temps que le grand secret, le 13 juillet 1917).